Etape 1, la rencontre

 

Un entretien préliminaire, non filmé, va nous permettre d’établir les termes du contrat.

Si la confiance est partagée, l’histoire est  livrée, brute.

 

Nous construisons ensemble une ébauche de  trame narrative  dans la perspective de l’écriture du synopsis.

Tous les éléments qui font trace  - lieux, visuels, photos, archives, témoignages de tiers…- sont inventoriés, organisés

et constituent la base du synopsis.

 

À l’issue de la première rencontre, chacune des deux parties, sur les bases du contrat exposé et signé au préalable,

s’autorise à poursuivre ou à renoncer au projet.

 

 

Etape 2, Synopsis

 

Les informations recueillies dans le cadre du premier entretien me permettent d’élaborer un synopsis.
Il s’agit ici d’articuler récit, chronologie, visuels, témoignages divers, archives…, pour vous proposer un découpage par écrit.

Sa validation nous permettra de passer à l’étape du tournage.

La production peut entamer une recherche d’iconographie ou d’archives historiques filmées sur demande.

 

 

Etape 3,  Tournage

 

Un plan de travail est élaboré, qui respecte l’ossature du synopsis. La maîtrise de cette trame en amont nous permet de l’oublier, par moments, pour profiter de l’aléa.

 

Le tournage du film peut commencer, après délai de réflexion.

 

Il doit être réalisé en immersion totale, dans l’endroit de votre choix.

 

Il est capital de prendre le temps nécessaire à l’instauration d’une confiance mutuelle, essentielle pour la justesse du portrait.

 

La mise en scène répond à l’intention première du projet.

 

Pour faire posément la lumière sur votre histoire, il convient de respecter les fondamentaux suivants :

 

Le lieu :

 

C’est le cadre de notre entretien; il peut être porteur de symbole - retour sur le lieu de l’époque, intimité de votre quotidien actuel - ou à l’inverse, anonyme et détaché du propos.

C’est un choix déterminant, déclencheur de votre état d’esprit durant ces entretiens.

 

La qualité du filmage :

 

Le film est réalisé en vidéo haute définition. Une charte de mise en scène stricte - lumière, proximité, mise en situation, sobriété de cadrage - garantit un résultat professionnel, digne et pérenne.

 

La formulation aboutie du propos :

 

Votre histoire est précieuse.

Il convient de la raconter de la façon la plus précise à vos destinataires. La démarche est ici à géométrie variable.

Le premier jet peut tout à fait suffire et véhiculer l’exacte intention de départ. Toutefois, l’expérience démontre que le temps est souvent un allié.

Passer plusieurs jours ensemble permet de prendre le temps de reformuler, de revenir sur un détail occulté, une émotion mal gérée…

 

Le film monté, sur un principe d’identification typographique de chronologie et de lieu à l’image nous permet de garder le meilleur des différents moments d’entretien pour un propos optimal dans le respect de la continuité du récit.


Etape 4,  Montage et validation

 

Vous avez raconté votre histoire, je raconte votre film.

L’œuvre trouve ici son équilibre : narration, rythme, images d’archives, habillage graphique…

Après validation du montage, vous êtes l’auteur et l’unique propriétaire du film de votre vérité.